Constellation

Poésie. Célébrations élégiaques et autres abîmes.

Désolation

En ces temps sourds à la raison

Où des pas dans les flaques d’encre noire

Résonnent aux cieux percés de ruines

Où des gravas nourrissent l’horizon

et soulèvent des poussières malignes

Je suis tant pressé de t’aimer.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Information

Cette entrée a été publiée le 23 mars 2016 par dans Textes & Poésie.

Suivez-moi sur Twitter

%d blogueurs aiment cette page :